Guide pratique


J'en discute avec mes proches

 

Comment aborder le sujet de la fin de vie avec vos proches ?

 

N'attendez pas qu'il soit trop tard. Même si vous êtes encore jeune et en bonne santé, vous n'êtes pas à l'abri d'un accident.

 

Assurez-vous que cette conversation aura lieu dans le calme et la sérénité. 

 

Une franchise totale de votre part est essentielle. Vous devez dire clairement ce que vous voulez et ne voulez pas vivre ou subir pour qu'aucun doute ne puisse subsister dans l'esprit de ceux qui pourraient un jour être appelés à parler en votre nom, si vous n'étiez plus en mesure de le faire.

 

Mais avant d'en parler avec vos proches, il est essentiel que vous ayez mûrement réfléchi à ce qui est important à vos yeux (voir  1.Je réfléchis à ce que sera ma fin de vie). Lorsque vous aurez une vision claire de vos priorités, vous serez alors en mesure de les partager avec vos proches et de leur demander leur soutien.

 

Si, après avoir clairement expliqué quelles sont vos priorités,  certains d'entre eux ne partagent pas vos choix, il vous faudra peut-être leur rappeler calmement que vous êtes la seule personne habilitée à prendre les décisions concernant votre fin de vie et leur demander de respecter celles-ci.  Il pourrait être utile de les inviter à lire la loi afin qu'ils comprennent mieux quels sont vos droits.

 

Votre objectif est d'obtenir leur engagement inconditionnel. Que cela soit le cas ou non, assurez-vous de rédiger des directives anticipées claires et précises et de nommer une personne de confiance qui partage votre façon de voir et est prête à s'engager à faire respecter vos choix si vous n'êtes plus en capacité de les exprimer.

 

Pour imprimer cette  page, il vous suffit de cliquer sur "Fichier" dans le menu principal, puis sur "Imprimer".

Copyright © 2018 - Citoyens pour une mort choisie.org

Tous droits réservés

Partagez

LE CHOIX - CITOYENS POUR UNE MORT CHOISIE 

BP 26

81170 Cordes-sur-Ciel